La recette du bonheur

Tu prends tes potes, une playlist de folie, un van et quelques kangourous. Tu mélanges, tu mélanges, et ça donne ÇA!

Publicités

Le jour où je suis tombée d’un avion…

bucketlist_-1
Difficile de fermer l’œil, cette nuit. Enfin l’heure de se lever, un p’tit déj, un câlin à Jumpy –le kangoo domestique du camping, il adore les grattouilles– et nous prenons la route direction un terrain vague perdu au fond d’une zone industrielle, dans la banlieue de Sydney.

Affalés dans les canapés du hangar, nous patientons impatiemment, quand une grosse voix hurle « MARY ? HOW’S MARY ? ». Oh, c’est moi… Bonjour. Oula, il lui manque la moitié des dents, il n’a pas un poil sur le caillou et un bandana noir sur la tête. Très bien, mon partenaire est un pirate.

Aujourd’hui, nous allons sauter d’un avion. Oui. Un vieux rêve de gamine –interdit par maman : c’est dangereux, chut, va faire des dessins-.

IMG_7974
Arrivés à l’aérodrome, en avion, tout le monde. Nous sommes six binômes surexcités. En quelques secondes, on est haut. Très haut. La porte s’ouvre. Le premier tandem tombe. Il ne saute pas, il tombe, littéralement, dans le vide –pouf, plus personne- et hop, le belge suit, le chômeur aussi, et le marin –livide– disparaît à son tour. Et moi!? On y est. Assis sur le bord de l’avion, la terre toute petite devant nous. Ne pas regarder en bas, la tête en arrière, position banane, 1, 2 et Ahhh ! Je vole. On tourne dans tous les sens, je dévore l’adrénaline, wahou, cette drogue m’avait manqué. Je vole, je vole, JE VOLE. Ébahie, époustouflée, heureuse, plus aucune notion du temps ni de l’espace, c’est… Ouuuh. Le parachute s’ouvre, c’est sublime, j’en veux encore, wahou, du bonheur en barre. C’est indescriptible, j’ai des frissons, en suspens au-dessus des marécages, avec Sydney au loin, et la mer… Hystérique, les larmes aux yeux, Bryan me demande mes impressions, les seuls mots qui me sortent… « Your job is amazing! » « Someone has to do it…« . I guess so.

Il me fait tourner dans tous les sens jusqu’à ce que nous arrivions sur la terre ferme, où je retrouve mes BFF*. Stones. Qu’est-ce qu’il s’est passé, là? On a sauté d’un avion, c’est ça?

Nous finirons l’après-midi allongés dans l’herbe à mater les nuages et les parachutistes, le temps de nous remettre de nos émotions. Je ne m’en suis toujours pas remise.
C’est autorisé, autant de bonheur ?

.

*Best Friend Forever, plus que jamais après ça.

Au bout du monde, à l’aube de nos aventures

Il y a deux ans pour la première fois je flirtais avec le voyage.

Je quittais l’aéroport de Paris, mon backpack’ sur le dos, en disant « Vous verrez, dans un mois, je rentre en pleurant!« . Quelques heures plus tard, je posais mes pieds sur le sol néo-zélandais pour la première fois. Le début d’une aventure qui marquait le départ pour une toute nouvelle vie…

Because I’m happy

Lala-Lan-Cover-2-795x447

J’adore. C’est le genre de vidéo qui te booste pour la journée et qui te fait aimer HK en trois pas de danse.

La réalisatrice a repris le fameux et génialissime projet 24hoursofhappy de Pharrell Williams tourné à LA pour en faire une version made in HK qui nous fait découvrir la ville sous un nouveau jour. Les passants se prennent réellement au jeu et SE LÂCHENT. Résultat en images.

.