The coolest capitale in the world

Après Blenheim il nous fallait au moins ça.

Deux frappucinos, 43 secondes de shopping, des heures à flâner entre Cuba St et Lambton Quay, un musée Te Papa, trois minutes de tourisme dans le Cable Car et c’était déjà l’heure de partir. Oui, 634 kilomètres nous attendent dès demain matin.

Publicités

Back to HelpX : Plimmerton, a 5 stars’HelpX

Vous croyez au Karma ?

Un truc du genre, si tu perds trois orteils en taillant des vignes pendant deux semaines, soit sûr qu’ensuite tu auras au moins un couple kiwi-irlando-pianiste-cuisto-passionné de voitures classiques-lookés-cultivés-banlieue chic de Wellington-lit king size pour nous-a lot of glasses of wine-maison à 300m de la plage-movies everynight-and lovely friends pour t’accueillir.

St Patrick’s day in Wellington

Ici on trouve des bars à fringues. On mange le meilleur poulet-mangue du monde. Et Ô miracle, des magasins de chapeaux. Saatchi & Saatchi, aussi – on en reparlera plus tard, j’espère -. Des musiciens à chaque coin de rue. Un breton qui fait des crêpes. Et des gens habillés en vert. Et beaucoup, beaucoup de bières.

Non, je n’emploierais pas l’expression « avoir envie de se prendre une putain de bonne cuite ». Mais quand même j’ai mis un tee-shirt vert.

New on the team

Quitter les Fultons pour retrouver un morceau de ma famille française.

Prendre le temps de pique-niquer en face de Kapiti Island – non j’ai pas pris un muffin en dessert -, puis longer la côte pendant des kilomètres jusqu’à Wellington airport. Allo Marie, je pense que tu t’es trompée d’aéroport, je suis à l’interne, tu dois sans doute être  à l’international, je ne te vois pas… Ça commence fort. Maman il n’y a qu’un aéroport à Welli, je suis là, oui, c’est moi – méconnaissable depuis que je suis bilingue – ou depuis le massacre du coiffeur –, c’est pour ça -. Elles sont mignonnes tes ballerines. On va se marrer.

Je parle de la chambre pour deux en backpack qui est en fait un dortoir de dix ?