Queenstown’s lifestyle

J’ai commencé à apprécier Tammy au moment où j’ai appris qu’elle s’appelait Tammy. Parce que The Do, parce que Teketouh-mi!, et aussi à cause d’un concert à Pigalle avec des casseroles et une chanteuse rousse.

On a donc vécu avec une anglaise et un champion de parapente israélite pendant une quinzaine de jours. Le temps de rencontrer un directeur de créa, de jouer dans le ciel, de faire du canoé sur le lac Wakatipu, de lancer un millier de bâtons à Trixie et de voir l’automne défiler. Puis c’était déjà l’heure de partir.

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s