Truly a day of a chick

Deuxième jour à Auckland et toujours pas de shopping. J’ai beau être partie avec un sac à dos pour six mois, je reste la soeur de ma soeur. Et surtout la fille de ma mère. Qu’est-ce qui m’arrive… – Rassurez-vous l’histoire fini bien – . Tout est soit moche, mal taillé ou hors de prix. Ou les trois.

J’abandonne l’idée de m’acheter une tenue potable pour soirée type Peter Jackson fait une soirée hobbits et paillettes. Direction Albany pour acheter de quoi faire des muffins (on se console comme on peut, c’était ça ou un film avec Julia Roberts). Soudain, je suis comme attirée par un parfum, tel un belge vers une friterie. Pas d’homme nu – abdominaux saillants – sous ecsta en train de danser ni de « What’s going ooon ? » mais pourtant j’y suis. Abercrombie Auckland. Moins cher qu’à Paris ? Facile. Moins cher qu’aux States ? Dangereux. J’ai vendu Choupynette, j’ai tout dévalisé, j’ai plus de sous, je rentre demain. Mais j’ai des jolis vêtements.

Et des muffins pour la route.

Publicités

Une réflexion sur “Truly a day of a chick

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s